Une cause inédite d’occlusion intestinale aigüe : la sténose post-traumatique du grêle

Mzoughi Zeineb | Bahi Hager | Bacha Dhouha | Talbi Ghofrane | Gharbi Lassad | Arfa Naffaa | Mestiri Hafedh | Khalfallah Mohamed taher |

La tunisie chirurgicale - 2017 ; Vol 2017

Resumé

La sténose post traumatique du grêle  est une entité rare. Son association à une thrombose veineuse implique un mécanisme ischémique post traumatique. Nous rapportons une observation d’un patient  présentant une sténose post traumatique de l’intestin grêle associée à une thrombose de la veine cave inférieure.

Mots Clés

sténose, intestin grêle, thrombose, traumatisme

Introduction :

La sténose post traumatique du grêle (SPTG) est rare (<1% des traumatismes fermés de l’abdomen) [1]. Cette sténose serait d’origine cicatricielle suite à la résorption d’un hématome pariétal ou ischémique (plaie méconnue du mésentère ou thrombose des vaisseaux mésentériques). Le traumatisme en cause est souvent violent avec un mécanisme de décélération. Le siège de la sténose est presque toujours iléal. La longueur de la sténose est variable (1-28 cm)[2]. Le délai entre le traumatisme est l’occlusion varie de quelques semaines à 50 semaines.

Nous rapportons une observation d’une SPTG qui présente la particularité d’être associée à une thrombose de la veine cave inférieure. L’association SPTG et thrombose de la veine mésentérique inférieure a déjà été rapportée [3]. Par contre, l’association SPTG et thrombose de la veine cave inférieuren’a jamais été rapportée auparavant (à notre connaissance).

Article

Observation :

Un homme âgé de 49 ans était amené aux urgences suite à un accident de la voie publique à haute vélocité occasionnant un polytraumatisme. Il n’avait pas de détresse vitale lors de la prise en charge initiale. L’examen abdominal était normal. La tomodensitométrie (TDM) corps entier avait trouvé une fracture de l’os frontal, une fracture du toit de l’orbite gauche et une fracture de la clavicule gauche. Au niveau abdominal, il existait un épanchement minime du cul de sac de Morrisson sans atteinte des organes pleins ni pneumopéritoine. Un traitement non opératoire avait été décidé.

Au dixième jour post traumatique, l’apparition de douleurs abdominales diffuses avait motivé la réalisation d’une TDM abdominale.  Cette dernière montrait une thrombose de la veine cave inférieure étendue jusqu’à la veine iliaque gauche (Figure 1). Une anticoagulation efficace était rapidement instaurée sans recourir à un filtre cave. La sortie était autorisée à J15 post traumatique.

Le patient était réhospitalisé à deux reprises pour occlusion intestinale aigüe à 4 mois et 16 mois post traumatique. L’anticoagulation était arrêtée au décours du deuxième épisode après vérification de la disparition des thromboses à l’échographie doppler.

A 18 mois post traumatique, il était réhospitalisé pour un troisième épisode d’occlusion intestinale aiguë. La TDM avait trouvé une dilatation importante du grêle en amont d’une sténose iléale (Figure 2). L’indication opératoire était retenue. L’exploration coelioscopique avait trouvé une anse iléale sténosée longue de 20 cm située à 1 cm de la valvule de Bauhin. Une résection de cette sténose avec une anastomose immédiate était réalisée sous cœlioscopie (Figure 3). L’examen anatomopathologique montrait des lésions d’ischémie chronique (Figure 3 en cartouche).Les suites opératoires étaient simples. Le patient va bien avec un recul de deux ans et demi.

Conclusion :

La survenue d’une occlusion intestinale aigüe du grêle au décours d’un traumatisme abdominal violent devrait faire évoquer le diagnostic de SPTG et surtout s’il existe une thrombose de la veine mésentérique inférieure ou de la veine cave inférieure.

Légende :

Figure 1 : TDM abdominale montrant une thrombose de la veine cave inférieure (Figure 1)

Figure 2 : TDM abdominale montrant une dilatation importante de l’intestin grêle en amont d’une zone sténosée (Flèche)

Figure 3 : Vue peropératoire de la sténose réséquée

En cartouche : Muqueuse du grêle au faible grossissement : Ulcération muqueuse associée à un infiltrat inflammatoire dense et polymorphe. Anomalies architecturales et régénératives des cryptes (Hématoxylline Eosine x 100)

 

Figure 1 : TDM abdominale montrant une thrombose de la veine cave inférieure (Figure 1)

 

 

Figure 2 : TDM abdominale montrant une dilatation importante de l’intestin grêle en amont d’une zone sténosée (Flèche)

 

Figure 3 : Vue peropératoire de la sténose réséquée

En cartouche : Muqueuse du grêle au faible grossissement : Ulcération muqueuse associée à un infiltrat inflammatoire dense et polymorphe. Anomalies architecturales et régénératives des cryptes (Hématoxylline Eosine x 100)

 

Références

Bibliographie :

[1] Kaban G, Somani RA, Carter J. Delayedpresentation of smallbowelinjuryafterblunt abdominal trauma: case report. J Trauma 2004;56:1144-1145.

[2] Lynch JM, Albanese CT, Meza MP, Wiener ES. Intestinal stricturefollowingseatbeltinjury in children. J PediatrSurg 1996;31:1354-1357.

[3] DishaSood, Vinay Kumaran, Arvinder Singh Soin, SamiranNundy. Blunt abdominal trauma, acute mesentericvenousthrombosis and smallbowelstricture. Tropical Gastroenterology 2010;31(3):223–225