Hématome du psoas suite à une Hémophilie acquise en postpartum

Jarraya Anouar | Trigui Khaled | kammoun Manel | Moalla Ines | Kolsi Kamel |

La tunisie chirurgicale - 2018 ; Vol 2018

Resumé

La survenue d’une hémophilie acquise en postpartum est exceptionnelle. Nous présentons un cas d’hémophilie acquise A, chez une femme de 32 ans aux antécédents de polyarthrite rhumatoïde, révélée par un hématome du psoas survenant 7 jours après l’accouchement par césarienne  et qui s'est présenté par des douleurs intenses de la cuisse avec impotence fonctionnelle. Le diagnostic a été confirmé à l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Nous avons opté pour un traitement conservateur.

Mots Clés

Césarienne, hématome du psoas, hémophilie acquise, postpartum

Introduction :

L'hémophilie acquise A est une maladie auto-immune caractérisée par l’apparition d’auto anticorps neutralisant le facteur VIII [1]. Sa survenue en postpartum est très rare [1]. Nous décrivons dans ce rapport de cas notre expérience dans la gestion d’un cas d’hématome du psoas survenant  à la suite d’une hémophilie acquise dans un contexte de postpartum.

Article

Nous rapportons un cas d’hémophilie acquise révélée par un hématome du psoas survenant chez une jeune femme de 32 ans  aux  antécédents de polyarthrite rhumatoïde  avec un bilan d’hémostase correct en préopératoire.

Notre patiente a accouché par césarienne sous rachianesthésie et l’intervention s’est déroulée sans incidents. Les suites opératoires étaient simples et la patiente a quitté la maternité deux jours après l’accouchement. A J7 post césarienne, la patiente a été réadmise pour des douleurs intenses au niveau de la hanche avec une difficulté à la marche. La notion de traumatisme récent était absente. L’examen a montré une conservation de la force musculaire du muscle quadriceps avec une hypoesthésie au niveau du territoire de L4 à droite. La radiographie de la hanche homolatérale était normale. Une échographie de la région pelvienne a montré un hématome du psoas de 84 × 55× 130 mm. L’IRM de la hanche a révélé l'existence d'un volumineux hématome du muscle psoas iliaque mesurant 60 ×85 ×12 cm sans anomalies osseuse ou articulaire associée (figure 1). L’étude du rachis entier était sans anomalies.

L’enquête étiologique a été basé sur l’étude de l’hémostase de notre patiente qui avait un taux de prothrombine de 100% et un TCA (malade / témoin) de 54.4/29 seconde. Le dosage des facteurs de l’hémostase a montré un taux de facteur VIII à 10%. Le TCA du mélange de sang du malade et du témoin était à 38.4/30 initialement et à 55/30 après 2 heurs ce qui est en faveur d’une atteinte acquise de l’hémostase par l’apparition d’anticorps anti facteur VIII.

Pour la prise en charge thérapeutique nous avons opté pour un traitement médical. Notre patiente a été traitée par des bolus de 1g de méthylprednisolone (Solumédrol®) pendant 4 jours de suite. Elle a eu aussi 2 cures de facteur VII activé (Novoseven®) à la dose de 90μg/kg.  La surveillance de la patiente a été basée sur l’état clinique, l’évolution du bilan biologique

(Taux d’hémoglobine, taux de prothrombine et le TCA) et sur la mesure échographique quotidienne de l’hématome). L’évolution était favorable après une semaine avec diminution des douleurs et de l’impotence fonctionnelle ainsi que la diminution de la taille de l’hématome à l’échographie et amélioration du bilan d’hémostase (TCA à 34/28).

Discussion  

Dans notre rapport de cas nous avons décrit une complication rare du postpartum. Il s’agit d’une hémophilie acquise, par la production d’auto-anticorps neutralisant les facteurs VIII, qui s’est compliqué d’un hématome du psoas. Dans notre cas, notre patiente était déjà suivie pour une maladie auto immune (la polyarthrite rhumatoïde). Il existe de rares cas dans la littérature qui ont rapporté la survenue d’hémophilie acquise au cours de cette pathologie [2]. En plus, la grossesse a été décrite comme facteur d’aggravation de ce genre de pathologie [3] vu les modifications physiologiques et immunologiques au cours de cette périodes [4].

Notre stratégie thérapeutique a été basée sur le traitement conservateur avec la transfusion de facteur VII activé  (Novoseven) afin d’arrêter l’extension de l’hématome et afin de corriger les troubles de l’hémostase.

Notre stratégie conservatrice était justifiée par le haut risque hémorragique devant des anomalies de l’hémostase et l’absence d’atteinte nerveuse franche imposant l’évacuation de l’hématome [5]. En revanche, l’évacuation de l’hématome par radiologie interventionnelle ou par voie chirurgicale impose la correction des troubles de l’hémostase avant toute intervention, chose qui n’est pas facile en présence d’anticorps neutralisant le facteur VIII [6]. En plus, cette stratégie a été efficace dans quelques cas de la littérature [7].

Conclusion

La survenue d’un hématome du psoas suite à une hémophilie acquise est une complication  très rare au cours de la grossesse. Dans notre rapport de cas nous avons opté à une stratégie thérapeutique conservatrice basée sur la transfusion de facteur VII activé (Novoseven) et la surveillance radiologique de l’évolution qui était favorable.

Conflits d’intérêts  

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’intérêts

 

Contributions des auteurs  

Tous les auteurs ont contribué à l’élaboration et la prise en charge de notre patiente.

 

Figure :  

Figure 1 : Hématome du psoas identifié à l’imagerie par résonance magnétique (IRM). 

 

Références

1. H. Lévesque , J.Y. Borg , P. Bossi , J. Goudemand , B. Guillet , J. Cabane. L'hémophilie acquise: approches diagnostiques et thérapeutiques actuelles. La revue de medicine interne. 2001;22 (9) : 854-866.

2. D. CHU Miow Lin, S. Regina, J. Meric, I. Griffoul-Espitalier, Y. Gruel, J. Valat. Hémophilie acquise au cours de la polyarthrite rhumatoïde : à propos de 2 observations. Revue du Rhumatisme 11/2007; 74(10):1050-1050.

3. Marie-Pierre Piccinni, Letizia Lombardelli, Federica Logiodice, Ornela Kullolli, Paola Parronchi and Sergio Romagnani. How pregnancy can affect autoimmune diseases progression? Clin Mol Allergy. 2016; 14: 11.

4. Kristina M. Adams Waldorf and J. Lee Nelson.  Autoimmune disease during pregnancy and the microchimerism legacy of pregnancy.  Immunol Invest. 2008; 37(5): 631–644.

 

5. Hicham Sallahi, Omar Margad, Adil Lamkhantar, Khalid Koulali idrissi.

Hématome post traumatique du muscle iléopsoas avec paralysie du nerf fémoral: à propos d’un cas et revue de la littérature The Pan African Medical Journal. 2015; 20:198

6. Balkan C1, Kavakli K, Karapinar D. Iliopsoas haemorrhage in patients with haemophilia: results from one centre. Haemophilia. 2005; 11(5):463-7.

7. Lakkol S, Sarda P, Karpe P, Krishna M. Conservative management of psoas haematoma following complex lumbar surgery. Indian J Orthop. 2014 Jan;48(1):107-10.