Métastase surrénalienne d’un adénocarcinome colique : à propos d’un cas.

Fethi KHOMSI |

La tunisie chirurgicale - 2007 ; Vol 17

Resumé

Nous rapportons un cas de métastase surrénalienne d’un adénocarcinome colique chez un homme âgé de 74 ans. Une masse surrénalienne gauche a été découverte à l’échographie abdominale et confirmée au scanner 6 mois après une hémicolectomie droite avec métastasectomie hépatique pour un adénocarcinome colique. Le taux des antigènes carcino-embryonnaires était très élevé. Une surrénalectomie gauche avait été réalisée et l’étude histologique avait conclu à un aspect compatible avec l’adénocarcinome colique opéré 6 mois plus tôt. Une revue de la littérature nous avait montré que les métastases surrénaliennes d’origine colorectale ne sont pas rares. C’est pourquoi leur recherche au cours du suivi des patients opérés nous semble indiquée.

Mots Clés

Surrénale, métastase, adénocarcinome

Introduction :

Les localisations secondaires surrénaliennes ne sont pas rares. Les sites primitifs les plus fréquents sont les poumons, le sein et le rein [1]. L’incidence des métastases surrénaliennes d’origine colorectale varie entre 1,9% et 17,4% [2-7].

Article

Mr MC, âgé de 74, tabagique, opéré pour tumeur du caecum avec un bilan d’extension négatif. Il a eu une hémicolectomie droite avec exérèse de 2 nodules hépatiques découvert en per-opératoire, les glandes surrénales étaient macroscopiquement saines. L’étude histologique de la pièce opératoire a conclut à un adénocarcinome liberkhünien bien différencié avec métastase hépatique classé stade D de Dukes. Le patient a eu une chimiothé-rapie complémentaire à base de Folfox (6 cures). Les antigènes carcino-embryonnaires (ACE) de contrôle à 6 mois post-opératoire était à 9120. L’échographie avait objectivé masse sus-rénale gauche. La tomodensitométrie (TDM) abdominal avait montré une grosse formation hypodense rétropéritonéale, polylobée, hétérogène prenant le produit de contraste de façon hétérogène, de 10,6 x 6,8 cm refoulant le pancréas et les vaisseaux spléniques en avant et le rein gauche en arrière. Le patient a été opéré par voie médiane, l’exploration avait trouvé une masse susrénale gauche polylobée de 10 cm. On avait procédé à une exérèse de la masse après dissection du pédicule rénal. L’étude anatomopathologique a conclut à une métastase surrénalienne d’un adénocarcinome d’origine colique.

Discussion L'incidence des métastases surrénaliennes d’origine colorectale varie de 1.9% à 17.4% [2-7]. Les faibles taux d’incidence pourraient être attribués à des erreurs diagnostiques avec des adénopathies péri-aortiques. L’utilisation des nouvelles techniques radiologiques, TDM et l’imagerie par résonance magnétique (IRM), a permit la détection d’«incidentalome» surrénaliens définis comme étant des masses surrénaliennes de découverte fortuite au décours d’exploration radiologiques. Certains de ces «incidentalome» sont des localisations secondaires d’autres tumeurs primitives [8, 9]. Wade & al [10], dans une étude portant sur 47 patients ayant subit une surrénalectomie pour des masses suspectes, a découvert que chez 8 patients (17%) il s’agissait de métastases d’origine colorectale. Candel & al [11] avait conduit une étude par ponction-biopsie à l’aiguille de masses surré- nales et a trouvé que dans 5 (12,8%) des 39 biopsies pratiquées il s’agissait de métastase d’origine colorectale. Bien que l'incidence varie selon les auteurs, il est imaginable que les métastases surrénaliennes des cancers colorectaux ne sont pas rares. Cependant une métastase surrénalienne isolée est rare [12, 13], plusieurs auteurs ont constaté qu'une majorité des métastases surrénaliennes découvertes lors d’autopsie de patients présentant un cancer colorectal étaient associées à plusieurs autres sites métastatiques. Mais quand une métastase surrénalienne isolée est découverte, la surrénalectomie est associée à un meilleur pronostic [12, 13]. Donc, il est important de considérer la possibilité de métastase surrénalienne d’un cancer colorectal au cours de la surveillance d’un patient opéré pour cancer colorectal car sa pourrait conduire à un deuxième geste chirurgical pouvant être curatif. Le dosage des ACE pourrait être utile comme élément d’orientation en cas de présence de métastase surrénalienne après chirurgie pour un cancer colorectal [12, 13]. Son association avec les techniques radiologiques non invasives(TDM et IRM) est d’une grande utilité pour étayer ce diagnostic [12-14]. L’IRM a en plus l’intérêt de permettre un diagnostic différentiel avec les adénomes et les cancers surrénaliens [15]. Pour Candel & al [11] l’association de ces techniques à la ponctio-biopsie à l’aiguille des masses surrénales est utile pour obtenir un diagnostic précis.

Conclusion Les métastases surrénaliennes d’origine colo-rectale ne sont pas rares, leur recherche au cours du suivi des patients opérés nous semble indiquée. Leur diagnostic précoce se fait essentiellement par la tomodensitométrie et l’IRM ainsi que le dosage régulier des ACE. Il est généralement admis qu'une métastase surrénalienne isolée doit être réséquée pour améliorer le pronostic.

Références

{1} Murakami S, Terakado M, Hashimoto T, Tsuji Y, Okubo K, Hirayama R. Adrenal metastasis from rectal cancer : Report of a case. Surg Today 2003 ; 33 : 126-130. {2} Glomset DA. The incidence of metastasis of malignant tumors to the adrenals. Am J Cancer 1938 ; 32 : 57-61. {3} Abrams HL, Spiro R, Goldstein N. Metastasis in carcinoma: analysis of 1000 autopsied cases. Cancer 1950; 3:74-85. {4} Bullock WK, Hirst AE Jr. Metastasis carcinoma of the adrenal. Am J Med Sci 1953 ; 226 : 521-4. {5} Buirge RE. Carcinoma of the large intestine. Arch Surg 1941; 42: 801-18. {6} Berge T, Ekelund G, Mellner C, Pihl B, Wenckert A. Carcinoma of the colon and rectum in a defined population. Acta Chir Scand 1973; 438 (suppl) : 45-9. {7} Cedermark BJ, Blumenson LE, Pickren JW, Holyoke DE, Elias EG. The significance of metastasis to the adrenal glands in adenocarcinoma of the colon and rectum. Surg Gynecol Obstet 1977 ; 144 : 537-46. {8} Brunt LM, Moley JF. Adrenal incidentaloma. World J Surg 2001 ; 25 : 905-13. {9} Lo CY, van Heerden JA, Soreide JA, Grant CS, Thompson GB, Lloyd RV, Harmsen ES. Adrenalectomy for metastasis disease to the adrenal glands. Br J Surg 1996 ; 83 : 528-31. {10} Wade TP, Longo WE, Virgo KS, Johnson FE. A comparison of adrenalectomy with other resections for metastatic cancers. Am J Surg 1998 ; 175 : 183-6. {11} Candel AG, Gattuso P, Reyes C, Prinz RA, Castelli MJ. Fineneedle aspiration biopsy of adrenal masses in patients with extraadrenal malignancy. Surgery 1993 ; 114 : 1132-7. {12} Watatani M, Ooshima M, Wada, Terashima H, Matsuda T, Shindo K, et al. Aderenal metastasis from carcinoma of the colon and rectum : a report of three cases. Surg Today 1993 ; 23 : 444-8. {13} Katayama A, Mafune K, Makuuchi M. Adrenalectomy for solitary adrenal metastasis from colorectal carcinoma. Jpn J Clin Oncol 2000; 30:414-6. {14} Fujita K, Kameyama S, Kawamura M. Surgical removed adrenal metastasis from cancer of the rectum. Dis Colon Rectum 1988 ; 31:141-3. {15} Chezmar JL, Robbins SM, Nelson RC, Steinberg HV, Torres WE, Bernardino ME. Adrenal mass: characterization with T1-weighted MR imaging. Radiology 1988 ; 166 : 357-9.